Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Edredon Les Rouenneries

Publié le par Dodie

Finalement hier, j'étais motivée pour finir l'édredon Rouenneries. La perspective de soirée douillette au coin du feu n'étant pas étrangère à cette brusque motivation. En fait j'avais encore le dos à faire. J'ai assemblé des carrés (équivalent à 4 carrés du top) et des rectangles (6 carrés du top) afin de correspondre aux marges de couture du top (et ainsi pouvoir faire quelques points aux intersections afin de maintenir le molleton). Et oui, l'avantage de l'édredon, c'est l'absence de matelassage, seulement quelques points de maintien.

J'ai donc assemblé le top et le dos sur trois côtés (endroit contre endroit), retourné, enfilé le molleton, fermé le quatrième côté au point invisible, glissé, etc...

J'ai également terminé l'écharpe bleue (prête à être offerte) et aussi le sac fait cet été (avec des anses "petits cailloux). En fait, je l'avais laissé de côté (parce que je savais que j'avais du temps pour les finitions) car il fallait que je retravaille le fond rigide.... C'est chose faite et en cinq minutes.... il suffisait de fixer les deux éléments en plastique avec un ruban adhésif fort, extra-fort.

Et j'ai commencé à fixer le deuxième côté du biais sur le bustier et cet après midi, je mets la fermeture.

Bon par contre, je sens mal la deuxième partie de mon programme : travailler sur mes deux en-cours patchwork et commencer la robe XIXe. Les deux jours qui arrivent sont un peu consacrés au visite de cimetières et certains sont assez loin. Donc je fais une croix sur les activités en les remettant à samedi. Mais, mais, samedi, c'est déjà la fin des vacances.... flûte, deux semaines auraient été une bonne idée.

 

patchwork 30102012 001

The top !

 

patchwork 30102012 002

moelleux....

 

patchwork 30102012 003

Dos de l'édredon

 

patchwork 30102012 004

154 x 132 x 6 cm de confort... les siestes vont être agréables

Publié dans Patchwork

Un bustier à basque

Publié le par Dodie

Presque trop facile, cela ne me prépare pas du tout à aborder la robe XIXe.... Franchement, faire un bustier à basque avec un patron bien conçu, c'est presque de la rigolade. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis déçue car j'ai apprécié d'assembler ce bustier en deux temps, trois mouvements.

Récapitulons : report et coupe du tissu, rien à signaler, c'est toujours plus facile sur des petites pièces. Le montage logique, simple, les pièces qui s'emboîtent parfaitement, aucune frisure. Pareil pour la doublure. J'ai thermocollé le taffetas qui était déjà assez épais. Par contre pour la doublure, j'ai pris un tissu que j'avais en stock, du simple coton. La basque est faite avec du taffetas également sur l'envers.

La particularité de ce modèle est qu'on assemble envers contre envers la doublure au tissu... donc marge de couture apparente. Et ensuite on pose un biais satin tout autour (5,50 m). Et bien je dois dire que c'est pas mal du tout cette technique quand il y a de l'épaisseur.  J'ai piqué le biais sur le tissu et tout à l'heure je vais terminer en le fixant sur la doublure au point glissé (technique que j'emploie pour poser les bordures sur les patchworks).

Alors j'ai choisi un biais contrastant car le marron du bustier est différent de celui de la jupe (impossible de trouver le même ton et en plus le tissu étant différent, le rendu n'est pas le même).

Il me reste à fixer le système de fermeture : je ne vais pas mettre de lacets, cela n'irait pas avec le standing du personnage, donc ce sera un système de fermeture avec des petits crochets. Cela se vend au mètre donc pourquoi se compliquer la vie.

 

J'ai trouvé ce modèle tellement simple que je vais sans doute faire le même en noir intégral pour la murder du mois de février : un beau taffetas noir, bordé d'un beau biais de satin et sans doute réhaussé de broderies, perles, et tutti quanti.

Sinon j'ai racheté de la laine pour faire trois autres écharpes (mais tout n'est pas pour moi, je prépare les cadeaux de Noël également)

 

couture 29102012 011

La jupe n'est pas super ajustée sur la crinoline mais voilà le résultat. On voit une grande différence entre la jupe et le bustier mais le flash accentue le brillant du taffetas.

 

couture 29102012 012

Il y a encore des épingles sur le biais, ce qui donne cet aspect raide à la basque.

 

couture 29102012 013

Il faut évidemment porter un corset en coton blanc en dessous sinon ces messieurs vont avoir chaud.

 

couture 29102012 015

On voit que la jupe est mal ajustée, ça fait une poche. On remarque en arrière plan que je suis en cours de réaménagement de l'atelier. Ben, oui, un mannequin de couture, ça prend de la place. Alors je ne vous dit pas quand le deuxième va arriver à Noël.... Pourquoi deux ? Parce qu'ainsi je peux faire des costumes du 36 au 48... Et oui, Madame ! Mais je me dis qu'un mannequin de couture homme, serait une bonne idée également... ou au moins un buste pour les épaules, les encolures (c'est toujours mieux qu'un cintre)

 

couture 29102012 016

Evidemment Gatsby (en bas à droite) passe son temps à aller voir sous la jupe. Il doit penser que c'est une nouvelle niche.

 

tricot-29102012-001.JPG

Etonnement ! Du bleu, je tricote du bleu !!! Mais ce n'est pas ma couleur !! Donc cadeau de Noël....

Publié dans Couture

Des écharpes en pagaille

Publié le par Dodie

Voilà, j'ai épuisé mon stock de laine pour les écharpes. J'étais très fatiguée la semaine dernière par les déplacements, les horaires de dingue, du coup, j'ai laissé de côté la couture pour me consacrer au tricot. Et j'ai terminé mes cinq écharpes. En fait, j'aime bien tricoter, c'est relaxant, cela ne demande pas une montagne d'accessoires, cela ne prend pas beaucoup de place... bref, parfait quand on est en mode "trop fatiguée".

Hier, j'ai retrouvé une partie de mon énergie (l'effet "une semaine de vacances" et changement d'heure sans doute) et j'ai commencé le bustier qui doit aller avec la jupe marron. Pas très compliqué sauf qu'il faut faire attention avec le patron car les éléments à couper sont en ligne de coupe et non de ligne de piqûre. J'ai utilisé un taffetas d'ameublement (plus épais) que j'ai tout de même thermocollé afin qu'il soit bien rigide. Cet après midi, je fais les piqûres. Ensuite je fais la doublure et hop on assemble. La particularité de ce modèle étant qu'on assemble le tissu et la doublure envers contre envers et qu'ensuite on met un biais tout autour pour cacher la marge de couture..

Et ce qui me fait trépigner gentiment, c'est que je vais pouvoir tester mon mannequin de couture car le bustier que je fais approche du 42. Et le Père Noël va m'apporter le mannequin en 36-42.....

Demain si j'ai terminé le bustier, je commence à assembler Berlingot.... J'ai du mal à juger du temps que cela va prendre, cela peut être chronophage même si en apparence c'est simple (d'ailleurs tout ce qui paraît simple en patchwork est souvent synonyme de prise de tête).

Et ensuite ? Je m'intéresse à la coupe du taffetas violet pour la robe XIXe..

 

tricot 28102012 008

Avec un écheveau de Roccio de chez Katia.

 

tricot 28102012 009

Comme l'écharpe noir et blanc métallisée et la bordeaux, c'est un écheveau de Ronda de Katia.

 

tricot 28102012 010

Encore  Roccio de Katia mais le contraste des roses n'est pas aussi flagrant que dans l'écharpe dans les tons beige, écru, marron.

 

couture 28102012 002

Le modèle....

 

couture 28102012 001

... le bustier en phase "kit"

Publié dans Couture

Du tricot, du tricot

Publié le par Dodie

Et bien, une soirée à l'hôtel = une écharpe.... Et ce soir, comme je suis rincée, fatiguée, fourbue... je tricote.... et la troisième écharpe de la semaine prend déjà forme. Il n'en restera que deux.... C'est chic ! Parce qu'après j'attaque les projets patchwork et la robe en taffetas violet.

 

Bon j'ai dit "rincée, fatiguée et fourbue" donc direction dodo !!

 

tricot 23102012 002

Et une écharpe de plus....

 

tricot 23102012 003

ça froufoute !!!!

 

tricot 23102012 001

Publié dans Bricolage

Echarpes et atelier du Père Noël

Publié le par Dodie

Reprise du vitrail et des tonnes d'idées. Je pense faire un vitrail pour la fenêtre de la salle de bains mais pour l'instant pas vraiment d'inspiration.

En attendant que mon cerveau daigne s'illuminer, je prépare des petits projets : des petits sapins de Noël rouge (ben oui !), des décors en fusing, des étoiles en 3D, des sapins de table.

Je vais faire également une autre lampe mais il faut que j'étudie l'attache de la lyre sur le pied de lampe... et puis les couleurs... quelles couleurs  ?

Aurélie a reçu du verre dont de très beaux roses. Il faut maintenant que je fasse le dessin pour le cercle.... bref, de la réflexion en vue.

Sinon j'ai repéré des mobiles magnifiques mêlant le fusing, le verre tout simple. La difficulté étant de percer le verre pour passer les fils.

Sinon j'ai fini ma première petite écharpe... Monter 8 mailles puis tricoter au point mousse jusqu'à épuisement de la pelote... Je vais consacrer mon début de semaine au tricot car je suis en déplacement professionnel pour deux jours donc soirée à l'hôtel (beurk !)... Et comme je n'aurai pas grand chose à faire (à part me vautrer devant la télé mais bon....), je vais tricoter.

Et ensuite, youh ! Les vacances... avec des projets à commencer, continuer, terminer :

- commencer à faire un corset.... et peut-être la robe en taffetas violet,

- continuer le projet Berlingot en assemblant tout le tissu gris, continuer le projet Soleil couchant en finissant de couper le tissu,

- finir la petite courtepointe des Rouenneries....

 

tricot 18102012 001

Démarrage.....

 

tricot 18102012 002

 

tricot 21102012 005

 

tricot 21102012 006

 

tricot 21102012 007

Nouvelle écharpe....

tricot 21102012 008

 3 autres écharpes en vue....

 

tricot-21102012-009.JPG

 

tricot-21102012-011.JPG

Publié dans Bricolage

Winter is coming

Publié le par Dodie

Je sais, elle est facile celle-là... mais avec le froid qui arrive, l'humidité constante, et bien oui, l'hiver arrive. Et qu'est-ce qu'on a envie de faire quand le froid s'installe ? S'emmitoufler dans une écharpe douce, chaude et jolie....

Cet après-midi, j'avais un déplacement professionnel à St Brieuc. J'en ai profité pour récupérer le mannequin de couture (merci à Monsieur le mari de la vendeuse d'avoir joué les intermédiaires et d'avoir apporté la bête de Languidic à St Brieuc). Et puis, comme j'étais en avance, j'étais obligée d'aller faire un tour chez Interlaine (c'est pas pour moi, c'est pour les copines du patchwork pour leur parler des nouveautés)..... et là, attention, les filles, accrochez-vous (surtout Sylvie parce que nous avons tellement déploré le manque de tissu Moda en France) :

IL Y A DES LAYERS CAKES CHEZ INTERLAINE !!! Je sais, c'est incredible !!! Et en plus, Marmalade qui est magnifique : il y est en layer cake, en jelly roll et en charm pack..... Et aussi Château Rouge, Sentiments, Lumière de Noël.... bref.... de quoi péter des rotules à mémé.

Non, je n'ai pas acheté de layers cakes, j'en ai deux à la maison. Par contre, je acheté quelques tissus pour faire un cache théière pour Noël (pour un cadeau), de la laine pour faire des écharpes (d'où le titre Winter is coming), un kit pour faire un calendrier de l'Avent (encore un cadeau)....

Et la semaine prochaine, je vais deux jours à Rennes, je vais être obligée d'aller chez Ecolaines... pour les copines....

 

couture 17102012 008 001

C'est un mannequin 42-48 et le prochain sera un 36-42.... Ben oui, je dois pouvoir m'adapter aux mensurations pour les costumes.

 

couture 17102012 001

J'ai mis la robe ivoire dessus pour voir : c'est sûr que sur le mannequin, ça rend mieux que sur le cintre.

 

couture 17102012 002

Par contre, derrière, on repère tout de suite que ma robe est en 38-40... ça ne ferme pas.

 

couture 17102012 003

mais alors pas du tout.... il ne faudra pas une Dolly Parton

 

couture 17102012 004

Les deux à gauche se font en n°8 au point mousse, 8 mailles par rangée (3h suffisent d'après la conseillère chez Interlaine) A droite, une jolie écharpe aux reflets métalliques.... en n°4,5. J'adore le tricot dans ces cas là.

 

couture 17102012 005

J'aime beaucoup le gris à tous petits points dorés et le noir à ramages dorés. Il faut maintenant que je fasse le dessin pour mes appliqués (et oui, je me lance dans le dessin original)

 

couture 17102012 006

Et un joli calendrier de l'Avent pour un petit bonhomme qui va découvrir le plaisir de trouver une surprise.

 

couture 17102012 007

Publié dans Patchwork

Arrivée du taffetas

Publié le par Dodie

Bon la semaine a été peu productive, que dis-je inexistante... Le boulot m'a submergé... J'ai seulement réussi à couper tout le tissu pour le projet "berlingot". Tous les petits morceaux s'empilent sagement attendant que je fasse le mur de composition : demain, un autre jour ?

En attendant, j'ai reçu mes magnifiques coupons de taffetas.... Huuuu !!! Magnifique, les couleurs, la texture, bref, ça va être incroyable.

Autre bonne nouvelle, j'ai peut-être trouvé un mannequin de couture en excellent état ("état neuf") du 36 au 42. Je vais pouvoir démarrer certaines robes. Ensuite il faudra que j'en aie un qui aille du 42 au 48.

La grande question : par quelle robe vais-je commencer ? La verte ou la bleue....

Et cette semaine, je m'occupe de couper le tissu pour le projet "coucher de soleil"...

 

Et je n'ai pas fait les finitions pour la robe ivoire. Quel laisser-aller !!!

 

couture 14102012 005

 

couture 14102012 010

 

couture 14102012 008

Et un magnifique violet

 

couture 14102012 009

Un tissu gris aux reflets bleutés

 

couture 14102012 006

Un beau tissu vert...

Publié dans Couture

Embellissement

Publié le par Dodie

J'avance doucement sur la robe ivoire (la faute à trop de choses à côté) : les boutonnières sont faites, les boutons cousus. Je n'ai plus qu'à préparer le gros noeud doré en satin. Et comme je ne vais pas juste faire une grande bande de tissu à nouer, cela me demande quelles séances de coupe et de couture : je fais d'abord la ceinture, puis le rectangle du noeud puis la petite bande pour figurer le nouage et enfin deux grandes bandes pour dégringoler derrière la robe. Il restera à faire l'ourlet et du coup à fixer la bande de fleurs brodées. Bref, des finitions, des bricoles.

En attendant, je remanie l'étage. Mon atelier n'est pas assez spacieux (surtout si je dois ajouter un mannequin de couture). J'ai réformé une des chambres (la plus petite) : on enlève le lit à une personne et on met toutes les étagères, etc le long des murs. Comme cette pièce va devenir le grenier (pas la pièce poussiéreuse et pleine d'araignées mais la pièce où on stock à peu près tout), j'ai mis les caisses de jouets sous la pente et mis des étagères devant. Il reste un espace assez grand pour faire de cette pièce une petite salle de jeu, de lecture. Du coup, l'atelier vient de gagner 8 m²... dans la pente mais c'est assez impressionnant. Mais je ne vais peut-être pas m'arrêter là.

Prochaine étape :

- démonter la chambre n°3, la stocker en attente,

- démonter la chambre n°1 (au rez de chaussée), pour la mettre à la place de la chambre n°3,

- descendre l'atelier de couture dans la chambre n°1.....

- Remonter la chambre n°2 dans l'atelier de couture....

J'en suis encore à la réflexion sur le sujet.... N'est-ce pas plus judicieux de garder une chambre au rez de chaussée ? Je vais voir si l'espace dégagé me convient. En même temps, l'atelier au rez de chaussée, cela signifie moins d'aller-retour à l'étage avec du tissu, des robes, des trucs, des bidules. Et surtout quand quelqu'un vient pour voir la couture, je n'ai pas à l'emmener à l'étage (ce qui me dérange un peu)

Bref, je réfléchis et comme il est hors de question de tout déménager pour changer d'avis trois mois après, je me laisse encore trois semaines d'intenses réfléxions.

 

couture 6102012 001

J'ai reçu samedi le patron pour faire une tournure... pas très compliqué mais les explications sont nécessaires.

 

couture 6102012 002

Et hop, douze boutonnières... merci la machine à coudre qui fait ça en deux temps, trois mouvements.

 

couture 6102012 003

Quelques instants plus tard (Hou la menteuse, ça prend un temps fou de coudre douze pauvres boutons)

 

couture 6102012 006

Ils sont sympas ces boutons

 

couture 6102012 005

Et voilà le travail ! Etape suivante : la ceinture.

Publié dans Couture

Finitions robe ivoire

Publié le par Dodie

Reprise des séances de patchwork : même équipe que l'an dernier, tout le monde arrive avec des projets, des nouveaux tissus. Par contre, la séance du lundi risque de disparaître parce qu'il manque une seule personne..... Et c'est dommage car celles qui restent ne pourront pas être intégrées à notre séance (sauf une ou deux). Bref, les temps sont durs pour tout, l'austérité ambiante a des répercussions sur toutes les activités et cet effet boule de neige ne va pas s'arrêter. Il est clair que si les impôts augmentent considérablement l'année prochaine, je serai la première à diminuer certaines dépenses et les loisirs prendront une claque... voilà, comment certains s'imaginent relancer la consommation... quelle bêtise !

 

J'ai passé la séance à couper mon tissu (projet Berlingot) et je n'ai pas fini. D'ailleurs, je crois que pour ce trimestre, je vais surtout couper du tissu : le projet "soleil couchant" partira en séance "coupe" lui aussi ainsi qu'Eldon. Ainsi le jour où je commence à assembler, ça va dépoter. Et entre temps, je vais faire le petit panneau Lynette Anderson.

 

En attendant, il faut que je termine la robe ivoire : pour casser son image "robe de mariée", je vais faire une ceinture et un gros noeud en satin doré, mettre des jolis boutons dorés et du ruban scintillant brun... Pour une fois les finitions ne seront pas coûteuses : le ruban est à 0,95 € le mètre, le satin est à environ 5 €/m et les boutons étaient dans la zone tarifaire la plus faible.... Cette robe va me revenir à moins de 40 euros (il faudrait que je retrouve combien ont coûté les rideaux à l'époque mais dans mon souvenir, ce n'était pas la ruine des ménages).... Je pourrai me lancer dans la robe de mariée "pas chère" en ces temps de crise....

 

Je devrais recevoir mes 39 mètres de taffetas vendredi.... hiiiii ! Et après je vais devoir patienter jusqu'à Noël pour les faire... enfin celles qui ont absolument besoin d'un mannequin.

 

couture 2102012 001

Et voilà les éléments de finition

 

couture 2102012 002

Cela va faire un joli dos

 

couture 2102012 004

J'essaie de rendre la fermeture à glissière presque invisible.Le bas volanté du corset devrait cacher la taille.La jupe marron est presque terminée

 

couture 2102012 005

Voilà la fameuse jupe marron dont je vais m'occuper aujourd'hui : coudre la fermeture à glissière, faire les plis à la taille et coudre la bande élastique (à la main car je préfère le fil élastique).

Publié dans Couture

39 mètres de taffetas shantung

Publié le par Dodie

Il faut être persévérante. J'ai une collection de patrons de robes qui commencent à s'étoffer.... Bien sûr ils sont tous de la deuxième moitié du XIXe siècle mais je n'exclus pas du tout de m'intéresser au XXe siècle ou de plonger dans le XVIIIe....

J'ai trouvé un site qui faisait une opération déstockage.... je voulais du taffetas rouge sombre mais il n'en restait pas assez (en dessous de 7 mètres pour une robe à crinoline ou à tournure, il faut quasiment faire une taille enfant). Bref, j'ai sauté à pieds joints dessus car il n'était vraiment pas cher. Et comme ce qui va coûter un bras, ce sont les finitions : genre 7m de rubans, soutache, etc.... je cherche du tissu ayant un très très bon rapport qualité prix. Bref, même si à l'arrivée il est de qualité moyenne, à ce prix là, je ne vais pas chipoter.

J'ai acheté 39 mètres de taffetas dans 4 couleurs différentes... Pourquoi pas 40 m ? Parce qu'il ne restait que 9m de violet....

Par contre, je vois déjà le tableau quand il va falloir gérer la coupe du tissu. Je me demande si je ne vais pas demander l'autorisation à l'école d'utiliser l'immense table du conseil qui doit faire 3 mètres sur 2 (au moins).

J'ai également commandé des patrons pour faire des gilets masculins et des corsets.

 

Et en décembre ou fin novembre, je pense aller faire un tour à l'exposition "Les peintres et la mode" au musée d'Orsay. Je ne vais pas me priver d'une telle aubaine : voir des costumes de la période que j'étudie. Pour vous dire, jusqu'où je pousse le vice : j'ai visionné en accéléré Sissi Impératrice afin de faire des arrêts sur image pour étudier le détail des plis de jupe au niveau de la taille... Je sais, ça devient grave.

 

Voilà un aperçu des modèles que je vais faire dans les mois à venir.

 

couture 1102012 004

En plus, ce n'est jamais inutile d'avoir ce genre de patron.

 

be-jup10

C'est un modèle que j'ai commandé aux Etats-Unis (dans un musée du Wisconsin) pour faire la tournure des robes des années 1875.

 

couture 1102012 005

En utilisant un brocart, un damassé ou même de la tapisserie, on peut obtenir un dessus intéressant.

 

couture 1102012 006Pour cette robe, je n'ai qu'un des tissus... j'aimerais bien un jaune damassé, mais je ne sais pas encore.

 

couture 1102012 007

Et pourtant je n'aime pas le bleu mais une robe de bal couleur du ciel.... Tant que mes gentils organisateurs de murder ne font pas Peau d'Ane et ne me demandent pas une robe couleur de lune... ça devrait aller....

 

couture 1102012 008

Ici j'ajouterai je pense beaucoup de noir afin de souligner au maximum les découpes, etc.

 

couture 1102012 009

J'adooore le violet... même si j'imaginais cette robe en rouge sombre, le violet m'inspire. Je garde la perspective d'une robe rouge pour une tenue plus "dévergondée"

Publié dans Couture