Aiguille double

Publié le par Dodie

Lorsque j'ai acheté ma Pfaff Expression 4.0, j'ai lu attentivement la documentation pour ne pas faire de bêtises, comprendre le fonctionnement de la bête.... Et j'avais vu que l'utilisation des aiguilles doubles était fortement déconseillée. Etant d'une nature sage et obéissante (non en fait pas du tout mais la perspective de payer des réparations a tendance à me calmer), je n'ai jamais envisagé d'en utiliser.

Puis, j'ai fait l'acquisition de la Brother Innovis 955 parce qu'elle avait une unité de broderie, qu'elle était financièrement abordable et bénéficiait au moment de l'achat d'une offre sur le logiciel, des fils Madeira en cadeau, etc... Et en ouvrant la boîte aux trésors (je mets l'accent sur le pluriel parce qu'il y en a vraiment plusieurs), je trouve parmi les bricoles, une aiguille double. Tiens ? Une marque qui offre une aiguille double alors qu'une autre la  déconseille fortement.

J'ai lu la documentation et j'ai constaté qu'effectivement Brother consacrait un paragraphe à l'utilisation de cette aiguille.... Et comme je n'en avais pas l'utilité immédiate, j'ai laissé de côté.

 

Jusqu'au jour où j'ai fait mon pull en maille jersey....et là sur le patron Burda, il est bien mentionné quand on aborde les ourlets "Utilisez l'aiguille double afin de faire l'ourlet".... Apparemment, le fait de coudre l'ourlet avec l'aiguille double évite la déformation. Explication : sur le dessus, deux fils et en-dessous, un seul (la canette) qui fait un va et vient entre les deux points d'où une couture propre.

Etant toujours curieuse de nouvelles expériences (Vous découvrez à l'instant combien ma vie est aventureuse et trépidante), je tente le coup. Et bien, le résultat est nickel, pas de déformation, une jolie finition. Et pour faire un ourlet plus personnel, j'ai fait un deuxième rang....

 

Donc petit à petit, mes deux machines ont des fonctions complémentaires : les boutonnières sur la Pfaff, les ourlets sur jersey sur la Brother.... Non, je ne vais pas acheter une troisième machine (pour le moment) car franchement, avec ces deux-là, j'ai de quoi faire tous mes travaux de couture. Si je dois investir un jour, ce sera dans une brodeuse mais là, il faut d'abord que je vende un rein.

 

couture 2022014 001

 

couture 2022014 002

Publié dans Couture

Commenter cet article

eve 05/02/2014 08:38

Quelle aventure !! J'adore suivre tes exploits et découvertes et surtout te lire, et le résultat de tes "expériences" est toujours épatant.

Dodie 05/02/2014 09:48



Après les aventuriers de l'Arche perdue, les aventures de la machine à coudre ! Ou en titre de roman, après l'Aiguille Creuse (Aventure d'Arsène Lupin), l'Aiguille Double.