Appliqué brodé à la machine

Publié le par Dodie

J'ai fait deux essais d'appliqués brodés à la machine... Et bien, c'est fastoche. J'ai commencé par une lettre de l'alphabet (histoire de préparer de futurs cadeaux de naissance). J'ai pris la lettre Z parce que je trouve que c'est une lettre mal aimée, souvent laissée de côté... Pourtant, il y a de jolis prénoms : Zoé, Zélie, Zéphir... et sans doute d'autres qui ne viennent pas à l'esprit.

Donc pour rendre justice à cette pauvre lettre du fond de l'alphabet, je suis partie avec deux bouts de tissus. L'avantage, c'est qu'en matière de bouts de tissu, j'ai du stock.

La procédure est simple et se décompose en trois étapes : on commence par faire le contour de la lettre sur le tissu de fond. Ensuite, un peu de colle textile (j'utilise de la colle repositionnable en bombe) sur le tissu à appliquer (histoire de ne pas mettre de la colle sur votre projet). On pose le morceau d'appliqué sur le fond. Puis on relance la machine qui repique au même endroit et assemble ainsi vos deux tissus. Nouvel arrêt aux stands : avec des petits ciseaux très pointus et en prenant son temps pour ne pas faire de bêtises, on découpe le long de la couture le surplus de tissu d'appliqué. Et on se retrouve ainsi avec notre lettre Z prête à être brodée. Et enfin, on lance la dernière étape : la machine va faire un très point de bourdon tout autour.

Une autre possibilité existe : commencer par faire le tracé sur le tissu d'appliqué, l'enlever du cadre, découper pile sur la couture. Positionner le tissu de fond dans le cadre, lancer la deuxième partie. La machine trace le contour sur le tissu de fond. Ensuite, un peu de colle textile et on positionne l'appliqué sur le fond. Et ensuite, point de bourdon.

J'ai essayé les deux techniques, elles se valent. En fait, cela dépend de votre doigté : plus adroite pour découper un tissu d'appliqué avec précision ou pour positionner un tissu d'appliqués sur un dessin en pointillé. Je pense que cela dépend du dessin. S'il y a énormément de contours, de rentrés, etc.. l'idée de faire la coupe directement comme dans la procédure n°1 peut en arrêter plus d'une.... Il faut le faire comme on le sent...

 

C'est une technique vraiment intéressante et en faisant des recherches sur le net, j'ai découvert qu'on pouvait faire des choses assez complexes avec plusieurs tissus d'appliqué. On peut également ajouter des éléments avec toile de Jouy sur des serviettes éponges... Sans doute ajouter des pièces de cuir (souple et fin dans ce cas). Bref, je pense n'en être qu'au début de l'exploitation de cette technique.

 

broderie 22022014 003

Ici j'ai thermocollé mon tissu rose (tissu à patchwork afin de lui donner de la tenue) puis je l'ai appliqué sur un bout de faille de soie. L'aiguille a abîmé un peu mon tissu rose mais le résultat est correct.

 

broderie 22022014 006

J'imagine déjà tout un prénom brodé dans des couleurs et motifs rigolos.

 

broderie-22022014-008.JPG

Là l'objectif était de tester le bourdon avec du fil métallique sur des tissu plus épais. Par contre, j'ai positionné le tissu à la va-vite et on voit un décalage (le tissu s'effiloche par dessus le bourdon tout en bas donc il n'a pas été correctement pris dans la broderie)

 

Bilan, c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

 

Publié dans Broderie

Commenter cet article

kermamini 23/02/2014 10:38

Elles sont très intéressantes toutes ces techniques. Tu sauras en tirer parti.

Dodie 23/02/2014 12:53



J'ai hâte d'expérimenter toutes les facettes de cette machine à broder