Fil spectra holographique

Publié le par Dodie

Dans le duel sans merci entre les fils métalliques Madeira et mon caractère entêté, une nouvelle étape vient d'être franchie. J'ai quasiment dompté le fil Spectra holgraphique.

Revenons au source du conflit : à Noël, j'ai eu des cadeaux tous plus sympas les uns que les autres (et que je méritais). Parmi eux des fils Madeira : métalliques, irisés, etc. Et une boîte de fils holographiques. Lumineux et qui me laissaient entrevoir des créations incroyables.

C'était sans compter sur la particularité de ce fil : on a l'impression de travailler avec un fin ruban plastifié... et je peux vous dire que ça casse... tout le temps, tous les 10 points.... donc un véritable cauchemar.

J'ai laissé de côté ce fil afin de consacrer du temps au fil rayon classique, aux différents stabilisateurs. Mais là, j'ai décidé d'affronter la Bête.... N'écoutant que mon courage, je sélectionnai un dessin qui pourrait convenir avec du fil holographique. J'ai jeté mon dévolu sur un robot. Il fallait que je puisse essayer des grandes surfaces, des lignes, des points rapprochés....

Ensuite j'ai choisi soigneusement le stabilisateur : super strong noir, du tissu noir assez épais, un fil de canette noir.... Et j'ai expliqué à ma machine qu'elle allait peut être subir les derniers outrages : dévisser la plaque pour aller fouiller dans ses entrailles si jamais du fil partait en sucette.

Je commence donc la broderie : quelques points, la machine s'arrête et me dit que le fil est cassé... sauf qu'il n'est pas cassé... Bigre, elle est vraiment perturbée par sa texture. Et j'ai oublié la tension du fil que j'ai basculé à 1 (au lieu de 4 habituellement). Je réussis à faire la première couleur avec trois arrêts pour cause de fil cassé (deux fois c'est une fausse alerte, la dernière, le fil claque).

Ensuite, j'attaque le corps du robot qui est la plus grande surface à broder. Et là, je me dis que ça va être épique car si le fil casse tous les dix points, j'en ai au moins pour deux heures. Et la miracle, une lumière divine descend sur la machine, un cortège d'anges apparaît et m'auréole de la gloire éternelle... : le fil n'a pas cassé, pas une seule fois !!!!

Méfiante de nature ou assez réaliste, je me dis que ça ne veut pas dire que c'est gagné. Le prochain fil peut décider que mon arrogance a besoin de prendre du plomb dans l'aile.

Je fais les yeux en rose (qui a dit qu'un robot ne pouvait pas avoir des yeux roses ?) : une seule casse. Ensuite on passe au dernier fil, le rouge pour le petit coeur sur l'antenne et le coeur sur le ventre (je sais mon robot a un style très particulier). Et là, le fil Spectra me rappelle que rien n'est jamais gagné en matière de couture, broderie. Alors que la machine termine le coeur, je me rend compte que ça tire du côté de la canette (elle bouge dans son logement avec un petit bruit annonciateur de bourrage).

La broderie s'arrête, je vais pour enlever le cadre, mais le dessin est accroché par en-dessous.... Je réussis à glisser des ciseaux entre le tissu et la plaque et couic, je coupe... libérant ainsi le cadre.

Et là, je constate que sous la plaque, il y a une pelote de fil rouge... genre que je n'arrive pas à enlever... Donc je démonte le pied, je dévisse la plaque et ensuite à la pince à épiler j'enlève les fils....

 

Bilan, le résultat est bien mais quelques constats :

- les lignes ne posent aucun problème,

- les grandes surfaces non plus,

- il faut oublier le point de bourdon et tous les petits motifs qui obligent le pied à travailler au même endroit... bourrage et/ou casse.

Je pense avoir trouvé la bonne tension. Je ferai d'autres essais mais les bobines ne font que 100 mètres donc on va éviter le tout et n'importe quoi...

 

Et maintenant, que vous vous êtes coltiné tout le texte, voici le résultat en images...

 

broderie 19032014 001

Juste avant que je libère le cadre...

 

broderie 19032014 002

 

broderie 19032014 003

On va bien que les petites zones ne sont pas nettes, le fil du dessus étant passé en-dessous. La faute à la densité du dessin qui fait que l'aiguille repique quasiment au même endroit. Et on voit que le coeur rouge avait  bien démarré mais que ça s'est corsé quand le dessin est devenu plus étroit.

Publié dans Broderie

Commenter cet article

eve 21/03/2014 08:07

L'entêtée que tu es, as bien raison de persévérer. Le résultat est toujours à la hauteur de nos espérances. Bravo l'artiste.

Dodie 21/03/2014 08:51



J'ai plutôt l'impression d'être une technicienne pilotant une machine à commande numérique...