Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Plongée au XVIIe

Publié le par Dodie

Après le costume steampunkette (qui va parfaitement à sa nouvelle propriétaire) et le bustier de guerrière antique post apocalyptique... je me lance dans un costume masculin (et vous l'aurez deviné, c'est pour un GN). Le thème tourne autour des Lames du Cardinal (Pierre Pével). Nous sommes donc à l'époque de Richelieu.....

J'ai une chemise, un pantalon (court à l'époque), un pourpoint et un chapeau (genre charlotte mais il faut que je trouve son nom exact).

J'ai terminé la chemise hier soir et je dois dire qu'elle n'est pas mal du tout. Il reste les boutonnières à faire, les boutons à coudre et l'ourlet du bas... presque rien.

Ensuite je m'attaque au couvre-chef. Nous avons choisi un faux cuir type daim. Et il y aura une magnifique plume d'autruche rouge (ben oui, rouge cardinal).

Le pantalon à l'étape suivante et je terminerai par le pourpoint qui me demandera le plus de temps. Car en plus de la couture elle-même, je vais poser pas mal de soutache, de boutons, etc.

Le pourpoint sera marron chocolat. Et le tissu est épais avec un toucher velours (mais sans le côté vivant du velours).

 

Et j'ai trouvé de la soutache !!! 25 mètres de doré et 22 mètres de marron. Je suis parée pour plusieurs costumes.

 

J'ai un mois pour faire cet ensemble, c'est beaucoup mais comme en ce moment, le temps est beau, le jardin est la priorité absolue : nettoyer, désherber, planter, etc.... Donc la couture seulement le soir quand je ne suis pas trop fatiguée.

 

couture 29032014 001

 

couture 29032014 003

 

couture 29032014 005

 

couture 29032014 006

 

couture 29032014 008

 

couture 29032014 009

 

couture 29032014 002

 

couture 29032014 004

 

couture 25032014 001

 

couture 25032014 003

 

couture 25032014 005

 

couture 25032014 007

Publié dans Couture

Bustier guerrière

Publié le par Dodie

Petit projet rapidement mené : un petit bustier tout simple avec un tissu souple doré imitation peau. Doublure en coton chocolat.

Rien de bien difficile : deux morceaux pour le devant, deux pour le côté et un pour le dos. Une fois le bustier monté avec le tissu du dessus, j'ai procédé de la même façon avec la doublure. J'ai assemblé les deux tissus, je retourne sur l'endroit et je joins par les côtés (enfin presque le dos) et les épaules.

Ensuite, surpiqûre avec un fil métallique noir/doré. Cela ne rend pas tellement car le fil s'enfonce un peu dans le tissu (comme dans un caoutchouc très fin).

Et enfin pose des oeillets (8 de chaque côté). Puis le lacet noir "queue de rat"... quelques photos et c'est terminé.

Le tournage du court-métrage a lieu demain, j'aurai sans doute des photos car il y a un photographe (qui sait faire des photos ce qui est loin d'être mon cas).

En attendant il faudra faire avec mes affreuses photos... Un jour, j'apprendrai à faire des photos correctes (pour ma défense, j'ai un petit Canon tout simple....)

 

Demain soir, je commence la chemise pour le GN....

 

couture 23032014 003

Bon OK, si une guerrière devait se battre avec ça comme armure, elle n'irait pas loin....

 

couture 23032014 005

 

couture 23032014 006

 

couture 23032014 007

Publié dans Couture

Costume Steampunkette terminé

Publié le par Dodie

J'ai terminé le costume, j'ai terminé le costume. Et il est très sympa.

 

Bon rappel pour ceux qui ne suivent pas (ce qui à mon avis est proprement scandaleux) : un patron, des tissu, tilt ! J'ai fait une mini-robe noire, un bustier/gilet doré et une redingote bordeaux.

L'originalité résidait dans le fait que j'ai brodé sur la redingote. Un coeur steampunk dans le dos et des enchevêtrements de rouages et de clés.

Bref, j'avais déjà expliqué pour la robe, le bustier et les broderies. J'ai terminé d'assembler la redingote cette semaine mais comme j'ai été débordée par le boulot, je n'ai pas eu le temps de faire les finitions.

 

Donc aujourd'hui, j'ai décidé de faire toutes les finitions sur ce costume : surpiqûres sur la redingote, les boutons (sur la redingote et sur le bustier), pose des bretelles et de la dentelle sur la robe. Et pour les finitions cachées, pose d'un biais sur la couture entre le haut et la jupe car c'est un tissu qui s'effiloche.

 

Je suis très contente de mes boutons de la Mercerie Chic. Ils sont très beaux et très originaux. Et le résultat est superbe.

 

Demain, je fais un tour à la Jap'and Trégor (je suis un peu obligée.... question de boulot) et à partir de lundi soir, je commence à travailler sur le costume pour le GN les Lames du Cardinal.

 

Et pour lundi, je fais un petit bustier en faux cuir souple... doré. C'est pour un court-métrage. Une guerrière...

 

couture 22032014 001

Et voilà les petits boutons noirs cousus.

 

couture 22032014 004

Des petits boutons recouverts d'un satin noir plumetis.

 

couture 22032014 009

 

couture 22032014 012

 

couture 22032014 014

 

couture 22032014 016

 

couture 22032014 018

 

couture 22032014 019

 

couture 22032014 020

 

couture 22032014 008

Et les boutons de la redingote.....

 

couture 22032014 021

 

couture 22032014 010

Publié dans Couture

Fil spectra holographique

Publié le par Dodie

Dans le duel sans merci entre les fils métalliques Madeira et mon caractère entêté, une nouvelle étape vient d'être franchie. J'ai quasiment dompté le fil Spectra holgraphique.

Revenons au source du conflit : à Noël, j'ai eu des cadeaux tous plus sympas les uns que les autres (et que je méritais). Parmi eux des fils Madeira : métalliques, irisés, etc. Et une boîte de fils holographiques. Lumineux et qui me laissaient entrevoir des créations incroyables.

C'était sans compter sur la particularité de ce fil : on a l'impression de travailler avec un fin ruban plastifié... et je peux vous dire que ça casse... tout le temps, tous les 10 points.... donc un véritable cauchemar.

J'ai laissé de côté ce fil afin de consacrer du temps au fil rayon classique, aux différents stabilisateurs. Mais là, j'ai décidé d'affronter la Bête.... N'écoutant que mon courage, je sélectionnai un dessin qui pourrait convenir avec du fil holographique. J'ai jeté mon dévolu sur un robot. Il fallait que je puisse essayer des grandes surfaces, des lignes, des points rapprochés....

Ensuite j'ai choisi soigneusement le stabilisateur : super strong noir, du tissu noir assez épais, un fil de canette noir.... Et j'ai expliqué à ma machine qu'elle allait peut être subir les derniers outrages : dévisser la plaque pour aller fouiller dans ses entrailles si jamais du fil partait en sucette.

Je commence donc la broderie : quelques points, la machine s'arrête et me dit que le fil est cassé... sauf qu'il n'est pas cassé... Bigre, elle est vraiment perturbée par sa texture. Et j'ai oublié la tension du fil que j'ai basculé à 1 (au lieu de 4 habituellement). Je réussis à faire la première couleur avec trois arrêts pour cause de fil cassé (deux fois c'est une fausse alerte, la dernière, le fil claque).

Ensuite, j'attaque le corps du robot qui est la plus grande surface à broder. Et là, je me dis que ça va être épique car si le fil casse tous les dix points, j'en ai au moins pour deux heures. Et la miracle, une lumière divine descend sur la machine, un cortège d'anges apparaît et m'auréole de la gloire éternelle... : le fil n'a pas cassé, pas une seule fois !!!!

Méfiante de nature ou assez réaliste, je me dis que ça ne veut pas dire que c'est gagné. Le prochain fil peut décider que mon arrogance a besoin de prendre du plomb dans l'aile.

Je fais les yeux en rose (qui a dit qu'un robot ne pouvait pas avoir des yeux roses ?) : une seule casse. Ensuite on passe au dernier fil, le rouge pour le petit coeur sur l'antenne et le coeur sur le ventre (je sais mon robot a un style très particulier). Et là, le fil Spectra me rappelle que rien n'est jamais gagné en matière de couture, broderie. Alors que la machine termine le coeur, je me rend compte que ça tire du côté de la canette (elle bouge dans son logement avec un petit bruit annonciateur de bourrage).

La broderie s'arrête, je vais pour enlever le cadre, mais le dessin est accroché par en-dessous.... Je réussis à glisser des ciseaux entre le tissu et la plaque et couic, je coupe... libérant ainsi le cadre.

Et là, je constate que sous la plaque, il y a une pelote de fil rouge... genre que je n'arrive pas à enlever... Donc je démonte le pied, je dévisse la plaque et ensuite à la pince à épiler j'enlève les fils....

 

Bilan, le résultat est bien mais quelques constats :

- les lignes ne posent aucun problème,

- les grandes surfaces non plus,

- il faut oublier le point de bourdon et tous les petits motifs qui obligent le pied à travailler au même endroit... bourrage et/ou casse.

Je pense avoir trouvé la bonne tension. Je ferai d'autres essais mais les bobines ne font que 100 mètres donc on va éviter le tout et n'importe quoi...

 

Et maintenant, que vous vous êtes coltiné tout le texte, voici le résultat en images...

 

broderie 19032014 001

Juste avant que je libère le cadre...

 

broderie 19032014 002

 

broderie 19032014 003

On va bien que les petites zones ne sont pas nettes, le fil du dessus étant passé en-dessous. La faute à la densité du dessin qui fait que l'aiguille repique quasiment au même endroit. Et on voit que le coeur rouge avait  bien démarré mais que ça s'est corsé quand le dessin est devenu plus étroit.

Publié dans Broderie

Costumes à vendre

Publié le par Dodie

J'ai quelques costumes féminins à vendre :

Deux robes de bal sur le même modèle : une grise et une ivoire. Taffetas dans les deux cas. Les jupons ne sont pas fournis. 150 euros pour la grise et 100 euros pour l'autre (coût du tissu). Taille 40

anna1

 

couture 16092012bis 002

 

couture 23092012 006

 

couture 23092012 009

 

couture 13112012 013

 

couture 25112012 003

 

couture 6102012 006

 

Une robe à crinoline, Civil War, taille 46/48 : taffetas violet. Crinoline non fournie. 200 euros

Mécanique des airs 6

couture 8022013 bis 004

 

Une robe en taffetas doré, avec bulles velours : fermeture sur l'arrière par oeillets et ruban. Jupon non fourni. 150 euros.

 

couture 1052013 002

Le ruban est provisoire, normalement il est noir....

 

couture 1052013 003

 

couture 20052013 004

 

couture 30042013 016

Robe XVIIIe composée d'une jupe, d'un jupon panier et du manteau. En cours de finition. Livrable en mai. Taille 38 Il reste à faire les paniers et les finitions (ourlets, pose des rubans, fermeture au dos, etc). 200 euros

 

couture 12052013 006

 

couture 12052013 005

 

couture 12052013 010

 

couture 12052013 008

 

couture 12052013 009

Publié dans Couture

Veste queue de pie

Publié le par Dodie

Maintenant que la robe et le gilet/bustier sont assemblés, j'attaque la veste. Elle a une forme particulière : spencer sur le devant et queue de pie à l'arrière. J'ai pris le reste de taffetas bordeaux (celui de la jupe steampunk) et même après avoir coupé les différents morceaux, il en reste un peu.

Hier, j'ai fait travailler la machine à broder : un coeur steampunk dans le dos de la veste, et une bande d'engrenages et de clés sur les poignet.

Il ne reste plus qu'à assembler les morceaux.... ben oui ! Sauf qu'aujourd'hui, je fais un pantalon pour moi, époque contemporaine. J'ai un beau coupon gris anthracite et je vais me faire une tenue pour la soirée de Gala demain (bon entre nous, c'est une obligation professionnelle donc la joie n'étreint pas mon coeur). Et au lieu de faire comme tout le monde, enfin du moins comme toutes les filles : enfiler les escarpins, etc... je vais mettre mes Doc Martens vernies noires... un pantalon gris anthracite, un pull noir (mais avec maille lurex...) pour parfaire ma tenue néo-punk. Par contre, au niveau coiffure, je vais éviter le punk... je ne voudrais pas perturber la vénérable institution.

 

broderie 13032014 001

 

broderie 13032014 002

 

broderie 13032014 003

 

broderie 13032014 004

 

broderie 13032014 005

J'ai mis du gris anthracite à la place du noir pour adoucir les contours.

 

broderie 13032014 007

Et voilà les poignets...

 

broderie 13032014 008

Détail du motif. Il reste des fils à couper...

Publié dans Broderie

Mini robe steampunk (ou presque)

Publié le par Dodie

L'avantage de faire une mini robe, c'est que c'est très rapide. Pas parce qu'elle est mini mais parce que la coupe est simple. Rien à voir avec une robe à crinoline, une robe à tournure voire une robe à la française. Donc en deux temps, trois mouvements, voilà une petite robe prête à l'emploi (enfin sans l'ourlet terminé ni les bretelles mais c'est du détail).

Donc une petite robe bustier : un bandeau, une jupe : on coud ensemble, on obtient une petite robe taille empire. Le plus long dans l'histoire étant de passer les élastiques au niveau de la taille empire et du haut du bustier... donc pas de quoi casser trois pattes à un canard.

 

Du coup, je vais peut-être commencer la veste demain... au moins commencer à couper le tissu ou du moins tracer le patron sur le tissu.... Et ensuite, et bien, comme j'ai un coupon de tissu gris, je vais me faire un pantalon (oui madame, je viens de le décider).

 

Bref, tout va tranquillement sans stress.... J'en profite parce qu'après je vais attaquer une veste Renaissance pour homme ainsi que la chemise qui va avec donc.... une autre histoire (mais toujours moins compliqué qu'une robe à la française ou qu'une robe à tournure).

 

couture 11032014 001

La petite robe sans son ourlet et sans ses bretelles.

 

couture 11032014 002

Avec le petit bustier/gilet, vue de dos

 

couture 11032014 003

Vue de devant

 

couture 11032014 004

Vue de côté

 

couture 11032014 005

Vue de trois quart (non je ne vais pas faire un 360°)

 

couture 11032014 006

Détail sur les tissus : un peu clinquant, n'est-il pas ?

Publié dans Couture

Bustier steampunkette

Publié le par Dodie

Hier soir, j'ai fait le bustier.... alors que j'avais coupé le tissu la veille et commencé à assembler. Pourquoi une telle lenteur ? C'était l'été hier donc tout le monde dehors....

Et toute l'opération "tailler-nettoyer" est presque terminée. Maintenant on passe à la phase "je traque ces saloperies de mauvaise herbe".

Alors évidemment, dès qu'il y a un rayon de soleil, toute la couture reste en plan... on ne sait jamais si ça va durer !!!

 

Revenons à la couture : le bustier est une petite pièce facile à faire. C'est agréable parfois de faire des petites pièces qui vous évitent de dérouler trois mètres de tissu, de vous contortionner pour épingler, et vous finissez couchée sur la table pour tracer le contour de la pièce....

J'ai thermocollé le tissu afin de lui donner un peu de rigidité et puis hop la doublure. Il me reste les boutons à coudre, les fioritures à mettre et enfin réfléchir à la fermeture : laçage ou pressions ?

Aujourd'hui, le temps est plus brumeux mais j'espère pouvoir travailler un peu dans le jardin pour commencer à désherber une plate-bande (une par jour est un bon rythme). Et ce soir, commencer à travailler sur la mini-robe... Bref, j'adopte un rythme "le printemps arrive, le jardin m'appelle voire me supplie".

 

Et puis ensuite il faut que je travaille sur la robe Tardis.

 

couture 9032014 001

 

couture 9032014 002

 

couture 9032014 006

 

couture 9032014 007

 

couture 9032014 003

Publié dans Couture

Coeur steampunk - Broderie sur taffetas

Publié le par Dodie

Comme je vais commencer le costume Steampunkette, je voulais vérifier que le taffetas de la veste supporterait une broderie machine.

Et bien, la réponse oui, mille fois oui. Je vais broder un coeur steampunk dans le dos, à la base de la nuque (légèrement plus bas mais pas entre les omoplates.. là, je compte à quelle vertèbre, cela correspond mais mes connaissances en anatomie sont très succintes... troisième dorsale peut-être).

Et du coup, quand je vais préparer le patron, je vais voir si je ne peux pas également broder les poignets.... mais je ne vais pas tomber dans l'excès sous peine de transformer cette veste en bande dessinée.

Revenons à nos moutons : ce fameux coeur steampunk... il est magnifique.. somptueux et j'ai bien choisi les couleurs (un peu différentes de celle du modèle).

Je suis donc contente du résultat, super fière de ma machine à broder.... et carrément in love. Je vais d'ailleurs lui trouver un petit nom parce que Brother, c'est trop générique.

 

Demain après le jardinage (et vu le temps magnifique et même estival), je vais commencer à préparer les tissus et couper les pièces du patron pour démarrer le projet.

 

Voici quelques photos de la broderie (qui a duré environ 1h)

 

broderie 8032014 001

Première étape : tissu et stabilisateur dans le cadre : vue du dessus

 

broderie 8032014 002

Vue de dessous (ici un stabilisateur coton soft)

 

broderie 8032014 003

Et ensuite, la machine commence le travail. Ici, il a été morcelé en 17 étapes (donc 17 changements de bobine). Parfois on utilise deux voire trois fois la même couleur mais les motifs ne peuvent pas être faits au même moment (chevauchement des couleurs, etc).

 

broderie 8032014 004

 

broderie 8032014 005

 

broderie 8032014 006

 

broderie 8032014 007

 

broderie 8032014 008

 

broderie 8032014 009

 

broderie 8032014 010

 

broderie 8032014 011

Et voilà !!!!

Publié dans Broderie

Glycine terminée

Publié le par Dodie

J'ai enfin terminé l'étude botanique. Il faut dire que j'ai pris mon temps, faisant entre temps un manteau, des essais de broderie machine. L'avantage avec le point de croix, c'est que ça ne prend pas de place... on peut ranger l'en-cours pendant quelques jours, quelques semaines, y revenir...

Mais j'avais vraiment envie de voir le résultat donc depuis le début de la semaine, j'y ai consacré mes soirées.

Et dans le même temps, comme le soleil est revenu, que le vent nous laisse tranquille... et bien  il faut commencer à transformer le truc infâme en jardin prêt à accueillir le printemps.

Pour commencer, tailler les rosiers, nettoyer les buissons et arbustes qui ont souffert avec les tempêtes. Et bien, j'y suis encore... et le tas de saletés à évacuer vers la déchetterie commence à devenir impressionnant.

Etape suivante : désherber, nettoyer les parterres afin d'envisager de nouvelles plantations. Et déplacer toutes les repousses qui serviront pour garnir la clôture côté verger. Et enfin, désherbant sur les allées et la terrasse.

Et enfin, installer des structures pour les plantes grimpantes : vigne, glycine, etc.

Donc avec cette étude botanique, je préparais un peu le printemps.

 

Au programme du week-end (en dehors du jardinage) : commencer la tenue steampunkette. Je pense faire une broderie au dos de la veste... mais il faut que je fasse un essai sur le tissu (histoire de ne pas avoir un truc moche)

 

broderie 7032014 001

Tadam !! Voilà !!!

 

broderie 7032014 002

 

broderie 7032014 004

 

broderie 7032014 003

 

broderie 7032014 005

 

broderie 7032014 006

 

broderie 7032014 007

 

broderie 7032014 008

 

S7408

La steampunkette est en haut à droite (évidemment).

 

steampunk-heart.png

Voilà ce que j'aimerais mettre dans le dos de la veste... (sous le col entre les omoplates comme une sorte de tatouage)

Publié dans Broderie

1 2 > >>